Les déchirures

Il existe différents types de déchirures :

1. Eraillures 

Ce sont des sortes d’égratignures placées le plus souvent sur les petites lèvres, les grandes lèvres, et la fourchette vulvaire. Si elles ne saignent pas, elles ne nécessitent pas de suture et cicatriseront rapidement. Elles peuvent être responsables de sensations de brûlure au passage des urines durant les jours suivant l’accouchement.

2. Déchirures superficielles

Elles sont fréquentes. Il s’agit de déchirures minimes qui n’affectent que la peau et la muqueuse du vagin. Quelques points de sutures suffisent à rapprocher les tissus pour accélérer la cicatrisation.

3. Déchirure affectant le muscle du périnée

Peu grave, cette déchirure doit être suturée en 3 plans : le vagin, le muscle puis la peau. Cette technique ressemble de près à la suture d’une épisiotomie.

4. Déchirure complète du sphincter externe de l’anus

Cette déchirure a lieu lors de 1 à 2% des accouchements. En plus des déchirures précédemment décrites, le muscle qui entoure l’anus se désuni. Le terme « périnée complet » est employé. Si la suture se fait dans de bonnes conditions, les suites seront sans gravités. Afin de prévenir du risque infectieux, des antibiotiques seront prescrits à la femme. De plus, un régime sans résidu sera mis en place pour retarder les premières selles, souvent redoutées.

5. Plaie ano-rectale

Très rare, cette déchirure remonte vers le rectum, lieu de stockage des selles. Le terme « périnée complet compliqué » est employé. Une suture minutieuse réalisée par le personnel compétant est gage de bonne cicatrisation car il s’agit alors de lésions « digestives ». Une antibiothérapie ainsi qu’un régime sans résidus sont mis en place. Une rééducation périnéale est vivement conseillée dans le post-partum afin d’éviter une incontinence anale précoce.

6. Thrombus vaginal

Ces déchirures « cachées » sont très rares. Il s’agit d’un vaisseau qui se rompt à l’intérieur des tissus. Un hématome se forme rapidement. Très douloureux, cet hématome doit être évacué rapidement pour éviter une dégradation de l’état général de la femme.